• Le titre de duc de Normandie est un titre détenu (ou revendiqué) par divers dirigeants politiques normands, français, anglais et <a-redirect href="/wiki/Britannique" title="Britannique"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>britanniques à partir du Xe siècle.

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Origine et histoire du titre

    Son origine remonte à l’année 911 avec la fondation par le chef viking Rollon du duché de Normandie. Les historiens actuels estiment que Rollon fut probablement fait comte, vraisemblablement avec les fonctions classiques d’un comte carolingien, à savoir assurer la protection et l’administration de justice, en tant que vassal du roi des Francs. Quelques sources médiévales postérieures l’appellent également duc, comme l’ont été nombre de ses successeurs. Le duché de Normandie sera complet avec la prise en 933 du Cotentin, de l'Angevin et des Îles Anglo-Bretonnes sur les Vikings de Nantes (ou de Bretagne). En 1008, la frontière avec la Bretagne est déplacée de la Sélune jusqu'au Couesnon.

    Comme ses prédécesseurs étaient appelés jarls (comtes) des Northmanni (Normands), Richard II fut le premier à être nommé duc de Normandie (le titre ducal établi entre 987 et 1006). En 987, lors du couronnement de Hugues Capet, le duc de Normandie est pair de France, ce qui semble induire que la Normandie était intégrée au royaume de France, contrairement à la Bretagne voisine, dont les Chefs n'étaient pas pairs de France et portaient parfois le titre de prince ou de roi. En 1066, <a-redirect href="/wiki/Guillaume_le_conqu%C3%A9rant" title="Guillaume le conquérant"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Guillaume le conquérant ajouta le royaume d’Angleterre à son domaine avec la <a-redirect href="/wiki/Conqu%C3%AAte_de_l%27Angleterre" title="Conquête de l'Angleterre"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>conquête de l'Angleterre.

    En 1204, pendant le règne de Jean Sans Terre, le roi de France Philippe Auguste rattache la Normandie continentale à son domaine royal, tandis que la Normandie insulaire continue à faire partie de l'ensemble anglo-normand. Les monarques anglais et leurs successeurs britanniques continuent à recourir au titre de « duc de Normandie » en référence à la Normandie insulaire. Ainsi, dans les îles de la Manche, on s’adresse à <a-redirect href="/wiki/%C3%89lisabeth_II_d%27Angleterre" title="Élisabeth II d'Angleterre"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Élisabeth II en ces termes : « La Reine, notre Duc ».

    Bien qu’Henri III d'Angleterre ait reconnu la légalité de la possession française de la Normandie continentale par le Traité de Paris de 1259, les monarques anglais ont néanmoins tenté de recouvrer leur ancien fief continental, en particulier au cours de la Guerre de Cent Ans.

    Le duché de Normandie a été donné à plusieurs occasions comme apanage à un membre de la famille royale française, notamment par Philippe de Valois à son fils aîné, le futur roi Jean le Bon qui le donna lui-même à son propre fils, le futur Charles le Sage, bien qu’il ait généralement été appelé « Dauphin ». Louis XI à son frère Charles, plus connu sous son autre titre de « duc de Berry ».

    Le futur Jacques II d'Angleterre fut même fait « duc de Normandie » par le roi Louis XIV le 31 décembre 1660, quelques mois après la restauration de son frère Charles II au trône d’Angleterre et d’Irlande. Ce dernier étant déjà duc de Normandie – insulaire, ayant, de surcroît, été proclamé roi à Jersey en 1649 –, le fait d’octroyer le même titre à Jacques II – en référence à la Normandie continentale – constituait incontestablement un geste politique de la part du Roi-Soleil.

    Le fils cadet de Louis XVI et de Marie-Antoinette a également porté le titre de duc de Normandie avant de devenir Dauphin à la mort de son frère aîné en 1789.


    votre commentaire
  • Comtes (jarls) de Normandie

    • 911- 927 : Rollon, (ou Robert Ier) comte de Rouen, jarl des Normands
    • 927-†942 : Guillaume Ier Longue Épée, comte de Rouen, jarl des Normands.
    • 943-† 996 : Richard Ier, comte de Rouen, jarl des Normands, premier à s'intituler marquis.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Ducs de Normandie

    • 996-† 1026 : Richard II, comte de Rouen, prend le titre de duc de Normandie.
    • 23 août 1026 - † 6 août 1027 : Richard III.
    • 1027-† 1035 : Robert II le Magnifique.
    • 1035-† 1087 : Guillaume II le Bâtard ou le Conquérant, <a-redirect href="/wiki/Liste_des_souverains_anglais" title="Liste des souverains anglais"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>roi d'Angleterre (Guillaume Ier d'Angleterre) en 1066.
    • 1087- 1106 : Robert III Courteheuse.
    • 1106-† 1135 : Henri Ier Beauclerc, roi d'Angleterre.
    • 1135- 1144 : <a-redirect href="/wiki/%C3%89tienne_de_Blois" title="Étienne de Blois"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Étienne de Blois, comte de Boulogne et de Mortain, roi d'Angleterre.
    • 1144-1150 : <a-redirect href="/wiki/Geoffroy_Plantagen%C3%AAt" title="Geoffroy Plantagenêt"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine, fils de Foulque V d'Anjou et gendre d'Henri Ier Beauclerc. Il est mort le 7 septembre 1151
    • 1150-† 1189 : Henri II Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine, roi d'Angleterre.
    • 1189-† 1199 : Richard IV Cœur-de-Lion, roi d'Angleterre, comte d'Anjou et du Maine, duc d'Aquitaine.
    • 1199- 1204 : <a-redirect href="/wiki/Jean_sans_Terre" title="Jean sans Terre"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Jean Ier Sans Terre, roi d'Angleterre.
    Généalogie simplifiée des ducs de Normandie
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    votre commentaire
  • Normandie française

    À partir de 1204, la partie continentale du duché de Normandie est retournée à la Couronne de France. Sous les Valois, le duché de Normandie fut parfois attribué à l'héritier du trône de France ou à un fils de roi de France :

    • 1332-1350 : Jean II, duc de Normandie, fils aîné de Philippe de Valois, puis roi de France en 1350
    • 1355-1364 : Charles Ier, duc de Normandie, fils du précédent, dauphin de Viennois en 1349 puis roi de France en 1364;
    • 1465-1469 : Charles II, duc de Berry, et duc de Normandie. Son frère, le roi Louis XI, échange ce duché en 1469 contre celui de Guyenne. Il fut le dernier duc effectif.
    • 1785-1789 : Louis Ier, duc titulaire de Normandie, fils cadet de Louis XVI; il devient dauphin de France en 1789.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Normandie anglaise

    La partie insulaire du duché de Normandie est restée jusqu'à nos jours, comme dépendance de la Couronne britannique, dans le patrimoine des rois d'Angleterre qui la gouvernent sous le titre de « Duc de Normandie » :

    • 1216-1272 : Henri III
    • 1272-1307 : Édouard Ier
    • 1307-1327 : Édouard II
    • 1327-1377 : Édouard III
    • 1377-1400 : Richard V
    • 1400-1413 : Henri IV
    • 1413-1422 : Henri V *
    • 1422-1471 : Henri VI *
    • 1471-1483 : Édouard IV
    • 1483-1483 : Édouard V
    • 1483-1485 : Richard VI
    • 1485-1509 : Henri VII
    • 1509-1547 : Henri VIII
    • 1547-1553 : Édouard VI
    • 1553-1558 : Marie Ire
    • 1558-1603 : Élisabeth Ire
    • 1603-1625 : Jacques Ier
    • 1625-1649 : Charles Ier
    • 1649-1685 : Charles II
    • 1685-1689 : Jacques II
    • 1689-1702 : Guillaume II
    • 1702-1714 : <a-redirect href="/wiki/Anne_Ire_de_Grande-Bretagne" title="Anne Ire de Grande-Bretagne"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Anne Ire
    • 1714-1727 : George Ier
    • 1727-1760 : George II
    • 1760-1820 : George III
    • 1820-1830 : George IV
    • 1830-1837 : Guillaume III
    • 1837-1901 : <a-redirect href="/wiki/Victoria_Ire_du_Royaume-Uni" title="Victoria Ire du Royaume-Uni"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Victoria Ire
    • 1901-1910 : Édouard VII
    • 1910-1936 : George V
    • 1936-1936 : Édouard VIII
    • 1936-1947 : George VI
    • 1947-  : Élisabeth II

    * Les rois Henri V et Henri VI d’Angleterre ont été, de 1418 et 1450, souverains effectifs de la totalité du duché de Normandie.


    votre commentaire
  • Jean II de France

    Jean II Roi de France

    Règne 22 août 1350 - 8 avril 1364 Sacre 26 septembre 1350 en la <a-redirect href="/wiki/Cath%C3%A9drale_de_Reims" title="Cathédrale de Reims"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>cathédrale de Reims Dynastie <a-redirect href="/wiki/Dynastie_des_Valois" title="Dynastie des Valois"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Valois Titre complet Roi de France Prédécesseur Philippe VI Successeur Charles V Héritier Charles V
    Autres fonctions {{{fonction1}}} Période
    {{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}} Président {{{président1}}} Monarque {{{monarque1}}} Gouverneur général {{{gouverneur1}}} Prédécesseur {{{prédécesseur1}}} Successeur {{{successeur1}}}
    {{{fonction2}}} Période
    {{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}} Président {{{président2}}} Monarque {{{monarque2}}} Gouverneur général {{{gouverneur2}}} Prédécesseur {{{prédécesseur2}}} Successeur {{{successeur2}}}
    {{{fonction3}}} Période
    {{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}} Président {{{président3}}} Monarque {{{monarque3}}} Gouverneur général {{{gouverneur3}}} Prédécesseur {{{prédécesseur3}}} Successeur {{{successeur3}}}
    {{{fonction4}}} Période
    {{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}} Président {{{président4}}} Monarque {{{monarque4}}} Gouverneur général {{{gouverneur4}}} Prédécesseur {{{prédécesseur4}}} Successeur {{{successeur4}}}
    {{{fonction5}}} Période
    {{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}} Président {{{président5}}} Monarque {{{monarque5}}} Gouverneur général {{{gouverneur5}}} Prédécesseur {{{prédécesseur5}}} Successeur {{{successeur5}}}
    {{{fonction6}}} Période
    {{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}} Président {{{président6}}} Monarque {{{monarque6}}} Gouverneur général {{{gouverneur6}}} Prédécesseur {{{prédécesseur6}}} Successeur {{{successeur6}}}
    {{{fonction7}}} Période
    {{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}} Président {{{président7}}} Monarque {{{monarque7}}} Gouverneur général {{{gouverneur7}}} Prédécesseur {{{prédécesseur7}}} Successeur {{{successeur7}}}
    {{{fonction8}}} Période
    {{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}} Président {{{président8}}} Monarque {{{monarque8}}} Gouverneur général {{{gouverneur8}}} Prédécesseur {{{prédécesseur8}}} Successeur {{{successeur8}}}
    {{{fonction9}}} Période
    {{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}} Président {{{président9}}} Monarque {{{monarque9}}} Gouverneur général {{{gouverneur9}}} Prédécesseur {{{prédécesseur9}}} Successeur {{{successeur9}}}
    {{{fonction10}}} Période
    {{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}} Président {{{président10}}} Monarque {{{monarque10}}} Gouverneur général {{{gouverneur10}}} Prédécesseur {{{prédécesseur10}}} Successeur {{{successeur10}}}
    Biographie Naissance 26 avril 1319   Château du Gué de Maulny
    Le Mans, France Décès 8 avril 1364   Londres, Angleterre Père Philippe VI Mère Jeanne de Bourgogne Conjoint(s) Bonne de Luxembourg
    puis
    <a-redirect href="/wiki/Jeanne_Ire_comtesse_d%27Auvergne" title="Jeanne Ire comtesse d'Auvergne"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Jeanne d’Auvergne Descendance
    Avec Bonne de Luxembourg :
    Blanche (1336)
    Charles V
    Catherine (1338)
    Louis
    <a-redirect href="/wiki/Jean_de_Berry" title="Jean de Berry"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Jean
    Philippe
    Jeanne
    Marie
    Agnes (1345-1349)
    Marguerite (1347-1352)
    Isabelle
    Avec <a-redirect href="/wiki/Jeanne_Ire_comtesse_d%27Auvergne" title="Jeanne Ire comtesse d'Auvergne"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Jeanne d’Auvergne :
    Blanche (1350)
    Catherine (1352)
    un fils (1354) Résidence(s) Paris
    Rois de France

    Jean II de France, dit Jean le Bon], (né le 26 avril 1319 au château du Gué de Maulny du Mans - mort à Londres le 8 avril 1364), fils du roi Philippe VI et de son épouse Jeanne de Bourgogne, fut roi de France de 1350 à 1364, second souverain issu de la maison capétienne de Valois.

    Il est sa­cré roi de France le 26 sep­tembre 1350.

    Le règne de Jean II le Bon est marqué par la défiance du pays envers les Valois choisis à la mort de Charles IV pour éviter qu'Édouard III, le plus proche descendant de Philippe le Bel ne prenne possession du royaume de France. La nouvelle dynastie, confrontée à la crise de la féodalité, aux cinglantes défaites du début de la guerre de Cent Ans et à la grande peste, perd rapidement beaucoup de crédit. D'autant plus que, dans l'incapacité de faire rentrer les impôts, elle recourt à des mutations monétaires pour renflouer le trésor. Ces manipulations entraînent des dévaluations extrêmement impopulaires. Jean II le Bon, confronté aux intrigues de Charles le Mauvais, roi de Navarre et prétendant le plus direct à la couronne, gouverne dans le secret entouré d'hommes de confiance. Profitant de tous ces troubles et sûrs de la supériorité tactique conférée par l'arc long, les Anglais, menés par Édouard III et son fils le Prince noir, relancent la guerre en 1355.

    Le 19 septembre 1356, Jean le Bon est battu et fait prisonnier à la bataille de Poitiers, malgré la restructuration de l'armée qu'il a menée. Le pays sombre alors dans le chaos. Les états généraux menés par Étienne Marcel et Robert Le Coq prennent le pouvoir à Paris et tentent d'installer Charles de Navarre à la tête d'une monarchie contrôlée. En 1358, les campagnes se soulèvent et s'allient avec Étienne Marcel, mais le dauphin, le futur Charles V, se fait nommer régent et retourne la situation. Jean le Bon peut regagner la France en 1360, après la signature du traité de Brétigny qui lui rend la liberté, mais cède un tiers du pays à Édouard III.

    Son retour est difficile. Il faut payer son énorme rançon et les finances du royaume de France sont au plus bas. Il stabilise la monnaie grâce à la création du franc, mais les <a-redirect href="/wiki/Grandes_Compagnies" title="Grandes Compagnies"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Grandes Compagnies pillent les campagnes et bloquent le commerce. Il tente de mettre fin à leurs agissements mais l'armée royale est vaincue à Brignais. Il tente ensuite d'en débarrasser le pays en les menant en croisade contre les Turcs avec l'argent du Pape. Il essuie un nouvel échec, Innocent VI mourant 15 jours avant son arrivée en Avignon et étant remplacé par le peu dispendieux Urbain V.

    Un de ses fils retenus en otage pour garantir le paiement de sa rançon, s'enfuit en 1363. Jean le Bon, obéissant aux lois de l'honneur, retourne se constituer prisonnier à Londres où il meurt en 1364.


    votre commentaire
  • Charles V de France

         
        Règne     8 avril 1364 - 16 septembre 1380    Sacre    19 mai 1364 en la <a-redirect href="/wiki/Cath%C3%A9drale_de_Reims" title="Cathédrale de Reims"></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect>cathédrale de Reims    Dynastie    <a-redirect href="/wiki/Dynastie_des_Valois" title="Dynastie des Valois"></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Valois    Titre complet    Roi de France
    Duc de Normandie (1355-1364)    Prédécesseur    Jean II    Successeur    Charles VI    Héritier    Jean (1359-1364)
    Jean (1366)
    Charles VI (1368-1380)    
             
        Biographie    Naissance    21 janvier 1338         Vincennes, France    Décès    16 septembre 1380 (à 42 ans)         Paris, France    Père    Jean II    Mère    Bonne de Luxembourg    Conjoint(s)    Jeanne de Bourbon    Descendance    Jeanne (1357-1360)
    Jean (1359-1364)
    Bonne (1360)
    Jean (1366)
    Charles VI
    Marie (1370-1377)
    <a-redirect href="/wiki/Louis_1er_d%27Orl%C3%A9ans" title="Louis 1er d'Orléans"></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Louis d'Orléans
    Isabelle (1373-1378)
    Catherine (1378-1388)    Résidence(s)    Paris    
            Rois de France  

    Charles V de France, dit Charles le Sage (21 janvier 1338 - Vincennes, 16 septembre 1380 - Beauté-sur-Marne), est roi de France de 1364 à 1380. Son règne marque la fin de la première partie de la guerre de Cent Ans : il réussit à récupérer la quasi-totalité des terres perdues par ses prédécesseurs, restaure l'autorité de l'État et relève le royaume de ses ruines.

    Charles V             Roi de France            
               
    Jean de Vaudetar, présente sa Bible, au roi Charles V.

    Il est, un temps, proche du mouvement réformateur. En 1357, il se retrouve à la tête d'une monarchie contrôlée, alors que son père <a-redirect href="/wiki/Jean_le_Bon" title="Jean le Bon"></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Jean le Bon est prisonnier des Anglais. Bien que confronté aux ambitions de Charles de Navarre et aux manœuvres d'Étienne Marcel, il sauve la couronne des Valois alors que le pays sombre dans la guerre civile. Sacré en 1364, il restaure l'autorité royale en la fondant sur l'État de droit et en poursuivant la politique de monnaie forte instaurée par les conseillers de son père. Ce faisant, un parallèle s'établit entre son règne et celui de saint Louis, qui reste la référence du bon gouvernement pour l'époque.

    Il formalise la décentralisation du pouvoir par la politique des apanages sur lesquels il garde autorité en les finançant grâce à l'instauration d'impôts durables. Ces nouvelles ressources lui permettent de doter la France d'une armée permanente qui, associée aux armées de ses frères, permet de se débarrasser des <a-redirect href="/wiki/Grandes_Compagnies" title="Grandes Compagnies"></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Grandes Compagnies qui ruinent le pays, puis de vaincre les Anglais. Cette victoire est aussi acquise par les succès diplomatiques qu'il obtient en retournant les vassaux gascons favorables à l'Angleterre et en isolant celle-ci du reste de l'Europe. Cette reconquête s'effectue en grande partie en encourageant le sentiment national naissant, transformant les Anglais en envahisseurs.

    Son règne est enfin marqué par le grand Schisme d'Occident, qu'il n'a pas pu ou voulu empêcher.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique