• Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste, des Croisades à Château-Gaillard

    Forteresse de Château-Gaillard, érigée par Richard Cœur de Lion

    La mort de Henri II Plantagenêt a laissé face à face Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste. Le roi d'Angleterre a repris de son père le contrôle direct des principaux fiefs de "l'Etat Plantagenêt". Il est notamment duc de Normandie où la guerre ne va pas tarder à reprendre avec le roi de France.

    Après l'épisode de la croisade des deux rois (1190-1191) Philippe Auguste a su profiter de la captivité de Richard (1192-1194) et des ambitions de Jean sans Terre. Le frère de Richard a cherché à s'emparer de la Normandie et, devant le refus des barons normands, Jean est venu demander  l'appui de Philippe Auguste lui abandonnant formellement une grande partie de la Normandie orientale et les châteaux du Vexin.

    Dès son retour de captivité Richard a repris pied en Normandie. Jean se soumet à son frère et la Normandie entre dans une période de presque cinq années de guerre de sièges et de chevauchées marquées par d'humiliantes défaites de Philippe Auguste (Fréteval, 1195, Courcelles, 1198).

    Richard bénéficie de la fidélité de la plupart des barons normands et réussit à contenir le roi de France hors de son duché. Il entreprend alors d'en fermer l'accès sur la frontière la plus souvent contestée, en Vexin, par la construction de l'énorme forteresse de Château Gaillard inspirée de son expérience de la guerre de siège en Terre Sainte.

    L'achèvement de Château-Gaillard (1197-1198), et la victoire de Courcelles, mettent Richard en position d'obtenir de Philippe Auguste une trêve de cinq ans. Mais Richard ne pourra profiter de son avantage. Il trouve la mort à Châlus en Limousin en assiégeant le château d'un vassal rebelle, le 6 avril 1199.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :