• Les guerres d'Etienne en Ecosse et au Pays de Galles

    Durham : la motte du château  normand vue depuis la tour de la cathédrale

    Les guerres d'Etienne en Ecosse et au Pays de Galles

     

     

     

    Dès le début du règne d'Etienne en 1135, le roi David d'Écosse, qui était partisan de sa nièce Mathilde, adopta une attitude agressive sur la frontière anglaise, espérant s'approprier le comté de Northumbrie.

    Le roi David organisa une série de razzias dans la zone frontalière en 1138, alors qu'Etienne était absent, appelé à étouffer un révolte normande menée par Robert, comte de Gloucester, demi-frère et partisan de Mathilde, qui s'était allié à son mari Geoffroi d'Anjou. Les Écossais de leur côté étaient confrontés à une armée de barons du nord de l'Angleterre, à la tête de laquelle se trouvait l'archevêque Thurstan de York et Walter Espec, seigneur du château de Helmsley. Le 22 août 1138, l'armée anglaise infligea une défaite aux Écossais près de Northallerton, à la "bataille de l'étendard" (Battle of the Standard), connue sous ce nom parce que les Anglais se battaient sous les bannières de Saint-Pierre de York, de Saint-Jean de Beverley et de Saint-Wilfrid de Ripon, fixées à un mât de vaisseau. Le traité de Durham en 1139 se traduisit par la pacification de la frontière et apporta à Etienne le soutien des barons du nord.

    Dans le Pays de Galles, les seigneurs anglo-normands confrontés à un grand chef de guerre, Owain Gwynedd, perdirent leurs terres pendant le règne d'Etienne, y compris Ceredigion, où le château de Cardigan demeura un avant-poste isolé. La reconquête de ces terres fut lente car pendant la guerre civile contre Mathilde, Etienne perdit le contrôle de places fortes telles que Gloucester et Hereford, traditionnellement utilisées comme bases pour lancer des campagnes contre le Pays de Galles.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :