• Guillaume et ses barons

    Dès qu'il se sentit maître de son nouveau royaume, Guillaume annexa les domaines de la noblesse anglo-saxonne, octroyant des châteaux, des terres ou des fiefs aux barons normands les plus importants. En retour, les barons devaient faire hommage à leur roi, promettre de lui rester loyaux et servir dans son armée. Un rapport semblable existait entre les barons et leurs chevaliers. La propriété foncière n'était pas en théorie héréditaire car l'héritier devait payer des droits au seigneur pour obtenir les biens du défunt. Mais le droit d'aînesse devint bientôt courant.

    Pour éviter qu'un baron ne devienne trop puissant et ne fomente une rébellion régionale, Guillaume veilla à morceler les domaines attribués à chacun sur tout le territoire du pays. Sur la frontière galloise, les Marches du Pays de Galles, les comtes de Chester, de Hereford et de Shrewsbury se virent pourtant pourvus de terres plus importantes que celles de la plupart des autres barons : ils devaient être capables de lever des armées suffisantes pour défendre l'Angleterre contre les Gallois.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :