• Sainte Therese de Lisieux

    Sa Famille

    lien genealogique
     
    contact cgs61      site genealogique 

    Pour les parents de Thérèse, Dieu est toujours premier servi. Thérèse sera profondément marquée par leur foi profonde et la ferveur religieuse de sa famille.

    Louis Martin (1823-94) et Zélie Guérin (1831-77). Parents de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, déclarées "Vénérables" par Jean-Paul II le 26 mars 1994.

    "Le Bon Dieu m'a donné un père
    et une mère plus dignes
    du Ciel que de la terre"
    Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
    (lettre 261 du 26 juillet 1897) 

    Le procès pour les Causes de Canonisation des Serviteurs de Dieu Louis MARTIN et Zélie GUERIN, parents de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, ont été instruits séparément par les diocèses de Bayeux-Lisieux et de Sées, entre 1957 et 1960, puis envoyés à Rome. Ces deux Causes, conduites selon la méthode historique et présentées à la Congrégation pour les causes des saints dans une unique étude ou Positio, seront discutées en même temps. Si l'Eglise décide, les deux époux pourront ainsi être glorifiés ensemble.

    Les fidèles sont donc invités à invoquer conjointement Louis Martin et Zélie Guérin pour obtenir faveurs et miracles par leur intercession. Le 26 mars 1994, le Pape Jean-Paul II les a déclarés "Vénérables", reconnaissant leurs "vertus héroïques".

    Son Père

     

    Né à Bordeaux le 22 août 1823, Louis Martin a été élevé dans les camps militaires, au hasard des garnisons de son père.

    Il choisit le métier d'horloger qui s'accorde bien avec son amour du travail précis et son goût pour la solitude. A vingt-deux ans, il pense lui aussi à la vie religieuse. Il s'adresse au monastère du Grand-Saint-Bernard, mais on lui fait remarquer qu'il ne pourra y entrer qu'après avoir appris le latin. Courageusement, le jeune homme s'y attelle. Il prend des leçons particulières pendant plus d'un an, mais renonce finalement à ce projet. Il fait alors un stage de trois ans à Paris pour parfaire ses connaissances professionnelles. Le sanctuaire de Notre-Dame-des-Victoires y reçoit régulièrement sa visite. En 1850, il s'installe comme horloger à Alençon, chez ses parents. Sa foi reste vive et active. Pas question d'ouvrir son magasin le dimanche. Ses distrations ? De longues séances de pêche, quelques parties de chasse et des soirées entre jeunes gens au Cercle catholique, fondé par son ami Vital Romet. Sa mère s'inquiète de le voir encore célibataire à trente-quatre ans. Mais, en apprenant elle-même la technique du point d'Alençon, elle remarque une jeune Zélie Guérin, remarquablement douée... Les jeunes gens se marient le 13 juillet 1858.

    Sa mèreNée le 23 décembre 1831 à Gandelain, dans l'Orne, Marie-Azélie Guérin était une femme intelligente et une travailleuse acharnée. Elle avait songé à devenir religieuse, mais la supérieure de l'Hôtel-Dieu d'Alençon avait découragé net la postulante. Déçue, elle apprend le métier de dentellière. Elle y excelle si rapidement qu'à vingt-deux ans elle s'installe à son compte, rue Saint Blaise, travaillant d'abord avec sa soeur aînée, Marie-Louise. Mais bientôt celle-ci la quitte pour entrer au monastère de la Visitation, au Mans. Soeur Marie Dosithée restera toute sa vie la conseillère spirituelle de Zélie, comme de son jeune frère Isidore, l'enfant gâté de la famille. La dentellière maniait aussi bien le porte-plume que l'aiguille. De façon très vivante, elle raconte à sa soeur visitandine,puis à ses aînées pensionnaires au Mans près de leur tante, les menus faits de sa vie quotidienne. C'est notamment grâce à cette correspondance que nous avons des détails savoureux sur la petite enfance de Thérèse.

    Sa soeur Marie

    22.02.1860: Naissance de Marie, l'ainée de la famille. Baptême en l'Eglise Saint-Pierre de Montsort. 10.1868: Marie et Pauline sont confiées au pensionnat de la Visitation. 02.07.1869: Première Communion dans la chapelle de la Visitation. 1869: Confirmation. 04.01.1873: Baptême de Thérèse. Elle sera sa Marraine. 02.08.1875: Quitte le pensionnat de la Visitation en récoltant six premiers prix.. 1882: le Père Pichon, jésuite, devient son directeur de conscience. 13.05.1883: Elle soigne Thérèse, tombée gravement malade après le départ de Pauline pour le Carmel. Après sa guérison, Marie comprend que Thérèse a été guérie par le sourire de la Vierge. 1885-1886: Marie devient la confidente des scrupules de Thérèse. 25.03.1885: Voeu privé de chasteté. 15.10.1886: Elle entre au Carmel de Lisieux et devient soeur Marie du Sacré-Coeur. 19.03.1887: Prise d'Habit. 12.1894: Incite Mère Agnès de Jésus (Pauline) à demander à Thérèse d'écrire ses souvenirs d'enfance. juin-juillet 1895: Thérèse propose son Offrande à l'Amour Miséricordieux à soeur Marie du Sacré-Coeur qui accepte après hésitations. 8-17.09.1896: Marie demande à Thérèse de mettre par écrit sa "petite doctrine" (Manuscrit B) 08.03.1937: Gravement malade, elle reçoit l'Extrême-Onction. 19.01.1940: Marie meurt à 80 ans au Carmel de Lisieux

    Sa soeur Pauline

    07.09.1861: Naissance le la 2ième fille Martin, Pauline. 08.09.1861: Baptême dans l'Eglise de Saint-Pierre de Montsort. 10.1868: Pauline et sa soeur Marie deviennent pensionnaires à la Visitation du Mans où vit Marie-Dosithée, leur tante. 02.07.1874: Pauline fait sa première Communion dans la chapelle de la Visitation. Elle songe à devenir visitandine. 1875: Pauline entre seule au pensionnat, Marie ayant terminé ses études. Correspondance régulière entre Zélie Martin et Pauline. 01.08.1877: Pauline quitte le pensionnat de la Visitation. 28.08.1877: Après la mort de Mme Martin, Thérèse décide: "Pour moi, c'est Pauline qui sera maman !" 16.02.1882: A Saint-Jacques, dans la chapelle de Notre-Dame du Mont-Carmel, Pauline a l'inspiration d'entrer au Carmel. 02.10.1882: Pauline entre au Carmel de Lisieux sous le nom de soeur Agnès de Jésus. 06.04.1883: Pauline devient novice. 08.05.1884: Pauline prononce ses voeux perpétuels entre les mains de la Fondatrice du Carmel de Lisieux, Mère Geneviève de Sainte-Thérèse. 20.02.1893: Elue Prieure pour la première fois. Elle sera remplacée par Mère Marie de Gonzague le 21 mars 1896. Hiver 1894: Ordonne à Thérèse d'écrire ses souvenirs d'enfance. Juin 1897: Propose à Mère Marie de Gonzague d'éditer les écrits de Thérèse. 19-20 octobre 1898: Parution de l'Histoire d'une Ame. Elle a pris une grande part à la préparation du livre. 1902: Mère Agnès de Jésus redevient Prieure. 1909: Au moment où se prépare le "Procès" de Thérèse, Soeur Agnès de Jésus redevient prieure. 1923: Pie XI la confirme Prieure à vie. Elle sera un élément majeur du rayonnement de Thérèse dans le monde. Le volume de sa correspondance sera considérable. 07.06.1944: L'incendie ravage Lisieux. Le Supérieur de la Mission de France presse la Mère Prieure de quitter le monastère pour se réfugier, avec les carmélites, dans la Crypte de la Basilique. 27.08.1944: Après 80 jours, retour au Carmel intact. 01.1949: Atteinte d'une congestion pulmonaire. 28.07.1951: Meurt à l'âge de 90 ans. 01.08.1951: Obsèques solennelles sous la présidence de S.E. Mgr. Picaud, Evêque de Bayeux et Lisieux.

    Sa soeur Léonie

    03.06.1863: Naissance de Léonie, 3e fille des Martin, à Alençon 23.05.1875: Première Communion à Notre-Dame d'Alençon. 18.06.1877: Accompagne sa mère malade à Lourdes avec Marie et Pauline. 03.10.1881: Termine ses études chez les Bénédictines à Lisieux où elle était pensionnaire. Elle a 18 ans. 13.05.1883: Guérison miraculeuse de Thérèses par la Vierge en présence de Léonie. 14.06.1884: Marraine de confirmation de Thérèse. 07.10.1886: Pendant le séjour de M. Martin et de ses 4 filles à Alençon. 1er essai de vie religieuse chez les Clarisses. Elle n'y restera que 2 mois. 16.07.1887: A 24 ans, elle entre à la Visitation de Caen. 06.01.1888: Léonie sort de la Visitation de Caen après 6 mois. 10.01.1889: Assiste à la prise d'Habit de Thérèse avec M. Martin et Céline. 12.02.1889: M. Martin est interné au Bon-Sauveur à Caen où il restera plus de 3 ans. Léonie et Céline le visitent régulièrement. 24.06.1893: Seconde entrée à la Visitation de Caen. 06.04.1894: Prise d'habit sous le nom de soeur Thérèse-Dosithée. 20.07.1895: Après deux ans à la Visitation de Caen, Léonie, à 32 ans, va vivre chez les Guérin à Lisieux. 17.07.1897: Dernière lettre de Thérèse à Léonie qui lui assure qu'elle sera Visitandine. 04.10.1897: Inhumation de Thérèse. Léonie conduit le deuil. 28.01.1899: 3e entrée à la Visitation de Caen, à 35 ans 1/2, ce sera définitif. 30.06.1899: Nouvelle Prise d'Habit de Léonie, sous le nom de soeur Françoise-Thérèse, à la Visitation de Caen. 02.07.1900: Profession à la Visitation de Caen. 08.1910: Elle est témoin au Procès Informatif pour la Cause de Béatification de Thérèse à Bayeux. 09.1915: Recontre avec ses trois soeurs au Carmel de Lisieux pour le Procès Apostolique de la Cause de Béatification de Thérèse. 29.04.1923: Béatification de soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus à Saint-Pierre de Rome, par Pie XI. Léonie visitandine et ses trois soeurs carmélites y sont invitées mais elles déclinent l'invitation pour rester fidèles à leurs vocations de cloîtrées. 16.06.1941: Mort à la Visitation de Caen, à 78 ans. 11.03.1945: La châsse des reliques de Thérèse vient à la Visitation de Caen, au retour des fêtes à Paris en l'honneur de sainte Thérèse, Patronne de la France, pour saluer les restes mortels de Léonie dans la crypte. Depuis environ quinze ans, cette Crypte a été rendue accessible aux nombreux pèlerins qui viennent prier sur la tombe de Léonie.

    Sa soeur Céline

    28.04.1869: Naissance de Marie-Céline, 7° fille, rue du Pont-Neuf. 05.09.1869: Baptême à Alençon. 1877: Demi-pensionnaire, à l'Abbaye des Bénédictines de Lisieux. 13.03.1880: Première communion dans la Chapelle de l'Abbaye. 05.06.1880: Confirmation. 10.1880: Thérèse entre à l'école de l'Abbaye avec Céline. 1885: Céline quitte l'Abbaye, où elle avait été "présidente des Enfants de Marie". Elle avait remporté presque toujours les premiers prix. 04.1888: Demandée en mariage. Céline fait de la peinture et de la photographie. 16.06.1888: Céline annonce à son père son désir d'être religieuse. 12.02.1889: M.Martin entre au Bon Sauveur à Caen pour y être soigné. Céline s'installe à proximité, chez les Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul, avec Léonie pendant trois mois. 08.12.1889: Le R.P. Pichon, son directeur, l'autorise à faire le voeu de virginité. 29.07.1894: M. Martin succombe à une crise cardiaque, assisté de Céline. 14.09.1894: Céline entre au Carmel (avec son apppareil photo). 05.02.1895: Novice, qui avait d'abord porté le nom de Soeur Marie de la Sainte Face, elle prend l'Habit et devient Soeur Geneviève de Sainte Thérèse et de la Sainte Face. 09.06.1895: Soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus sollicite au cours de la messe de la Sainte Trinité, la permission de s'offrir en victime à l'Amour Miséricordieux. 11.06.1895: Offrande avec Céline. 24.02.1896: Profession 1898 - 1899: Toute sa vie, Soeur Geneviève prend une part active à la diffusion du Message de Thérèse par l'écrit, la photo et l'image. 1952: Parution de "Conseils et Souvenirs" de soeur Geneviève. 24.02.1956: Jubilé de Diamant. Mgr Jacquemain, Evêque de Bayeux et Lisieux autorise l'ouverture du Procès Informatif de la Cause du Serviteur de Dieu, Louis Martin. 25.02.1959: Mort de Soeur Geneviève.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :