• Barillet (Louis)

    Louis Barillet est né à Alençon en 1880 dans une maison située sur l'emplacement de la galerie marchande du Pont-Neuf. Après avoir fait ses études à l'école Saint-François-de-Sales, il est admis à l'École des beaux-arts. Il se lance ensuite dans la sculpture, la gravure, les médaillons et la miniature, disciplines dans lesquelles il excelle. À partir de 1904, il expose au Salon des artistes français et, en 1905, ses reproductions sont couronnées de lauriers. Jusqu'à la Première Guerre mondiale, il réalise des fresques. À son retour de la Grande Guerre, il fonde dans la capitale un atelier de maître-verrier et devient un novateur de premier plan.

    Ses réalisations sont trop nombreuses pour être citées ici et je me limiterai à quelques-unes de celles effectuées dans sa ville natale. À l'église Notre-Dame d'Alençon, il orne la chapelle du baptistère de Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus et réalise la statue de Jeanne d'Arc dans celle qui lui est consacrée, trois grandes baies vitrées et des vitraux dans le baptistère, des mosaïques et des vitraux à la chapelle Saint-François-de-Sales et le monument aux Morts de la Première Guerre mondiale.

    Louis Barillet s'intéresse également au vitrail civil et réalise des vitraux noir et blanc pour des cafés, des restaurants, des casinos, des magasins, des villas, des appartements, des salles des fêtes, etc.

    Louis Barillet s'éteint à Clamart (Hauts-de-Seine) en 1948. Son œuvre sera poursuivie par son fils Jean, décédé en 1997.

    Une rue d'Alençon porte son nom depuis 1963.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :