• Albret (Jeanne d')

    Fille de Henri II d'Albret, roi de Navarre, et de Marguerite d'Orléans, sœur de François Ier et duchesse d'Alençon, Jeanne d'Albret est née en 1528. Élevée dans les premières années de son enfance à Lonrai, elle quitte Alençon en 1539 pour le château de Plessis-lès-Tours.

    En 1541, François Ier, pour des raisons politiques, l'oblige à épouser le duc de Clèves, contre son gré et celui de ses parents. En 1544, Marguerite d'Orléans vient à Alençon où séjourne sa fille. Toutes deux s'emploient à annuler le mariage de Jeanne qui, bien que célébré, n'a pas été consommé, eu égard au jeune âge de la princesse. Elles rédigent une demande de cassation au pape ayant comme argument la contrainte qui a présidé à l'union et présentent la protestation rédigée la veille de celle-ci : l'annulation est prononcée l'année suivante.

    Trois ans plus tard, elle épouse en secondes noces Antoine de Bourbon, fils de Charles de Bourbon et de Françoise d'Alençon, cette dernière fille du duc René d'Alençon et de la duchesse Marguerite de Lorraine. En 1553, elle donne le jour au futur roi de France Henri IV.

    Après la mort de son père, survenue en 1555, elle devient reine de Navarre. Vers 1560, à Nérac, elle se convertit à la réforme, devient un des chefs de file du parti protestant, maintient son royaume indépendant à l'égard de la France et, en 1567, y impose le calvinisme.

    Très énergique, la raideur de son caractère fera écrire à Agrippa d'Aubigné qu'"elle n'eut de femme que le sexe".

    Jeanne d'Albret, qui est décédée en 1572, a laissé bon nombre de vers, la plupart inédits.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :