• Abbatiale de La Trinité Fécamp

     

    Sur un édifice construit au VIIème. siècle et détruit par les Vikings se sont accumulés des siècles d'architecture et de décoration.

    Au XIIè siècle, les ducs de Normandie (qui devinrent rois d'Angleterre) décidèrent sa reconstruction après un grand incendie. L'abbatiale de La Trinité devint alors l'un des centres les plus importants de réforme de l'institution monastique. Imposante et austère, elle est un bel exemple du style gothique primitif normand.

    On peut voir aujourd'hui un superbe portail, une nef de 127 m, une tour lanterne, un autel en marbre blanc sculpté et parmi toute une série de petites chapelles du XVIè siècle, une chapelle axiale dédiée à la vierge en gothique flamboyant du XVè siècle. La façade fut reconstruite au XVIIIè siècle. L'édifice est célèbre pour renfermer la "relique du précieux sang".

    Le lieu sacré accueille chaque année en juillet et août un magnifique festival de musique classique avec une programmation à destination d'un large public.

    Relique du précieux sang :
    Après la crucifixion du Christ, Nicodème, recueille le corps et voit son gant se recouvrir d'un peu de sang. Il garde précieusement cette relique qu'il cède à son neveu Isaac à sa mort. Celui-ci en fait un objet d'adoration et lui attribue la raison de sa richesse. Sa femme le dénonce aux autorités religieuses pour idolâtrie, mais il n'est pas puni. Par contre, il est l'objet de nombreuses jalousie et préfère partir. Il se rend à Sidon avec sa relique. Quelques temps plus tard, les romains menacent d'envahir le pays. Issac veut protéger son précieux bien et le camoufle dans deux capsules de plomb qu'il place dans un tronc de figuier au bord de la mer. Mais le figuier est rongé par la mer et Isaac décide de laisser partir sa relique à la mer. Le tronc du figuier se retrouve à Fécamp auprès d'une fontaine mais il est enseveli sous la vase. Un ange révèle son existence et la légende du précieux sang se perpétue.

    Palais ducal

    Ces ruines médiévales situées en face de l'abbatiale sont les restes du palais des ducs de Normandie, fondé au XIè siècle. Le roi Henri II Plantagenêt transforme cet endroit en véritable forteresse militaire, au XIIè siècle, dans le but de rendre jaloux le roi de France. Mais en 1204, le duché est finalement annexé au royaume de France.

     

    Abbatiale de La Trinité, en juillet et en août visites guidées les jeudi et dimanche.
    Visite guidée sur rendez-vous toute l'année.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :