• Brasier soufré

    Voici comment Voltaire rapporte ce fait. Le prisonnier Damien fut placé vers les cinq heures sur un échafaud de huit pieds et demi carrés On le lia avec de grosses cordes retenues par des cercles de fer qui assujettissaient ses bras et ses cuisses. On commença par lui brûler la main dans un brasier de soufre allumé.

     

    Brûlé vif

    jeanne_arc_bucher_pantheon

     

    On fit subir des tortures cruelles à plus de cent Templiers et on en brûle vifs cinquante neuf en un jour près de l'abbaye Saint Antoine de Paris. Le grand bailli Jacques de Molay et Guy dauphin fils de Robert II, dauphin d'Auvergne, commandeur d'Aquitaine deux des principaux seigneurs de l'Europe, un par sa dignité l'autre par sa naissance furent aussi jetés vifs dans les flammes le lundi 18 mars 1314 à l endroit où est à présent la statue équestre de Henri IV.

    Dans le quatorzième siècle on fit brûler beaucoup de personnes sous prétexte d'hérésie et de sortilège surtout de celles qui appartenaient à une secte nommée turlupins ayant à sa tête une nommée Jeanne de Bentonne. Le parlement de Bordeaux fit brûler, dans l'espace d'un an, six cents sorciers prétendus.

    En 1574 le parlement de Dôle condamna au feu Gilles Garnier. L'arrêt porte qu'il avait renoncé à Dieu, qu'il s'était livré au diable qui l'avait changé en loup-garou et, que sous cette forme, il avait dévoré des petits garçons.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :