• Moyen Âge

    Haut Moyen Âge [modifier]

    Le <a-redirect href="/wiki/Mont_Saint-Michel" title="Mont Saint-Michel"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>mont Saint-Michel

    Dès 486, la Gaule entre Somme et Loire passe sous le contrôle du chef franc Clovis. La colonisation franque fut inégale: assez dense dans la partie est et quasiment nulle dans la partie ouest de l'actuelle Normandie. Elle se manifeste par les nécropoles à rangées d’Envermeu, Londinières, Hérouvillette et Douvrend, etc. Les toponymes en -hlar- ( « lande », ancien français larris « friche , lande » ) dans Meulers , en avisna (« <a-redirect href="/wiki/P%C3%A2turage" title="Pâturage"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>pâturage » ) dans Avesnes-en-Bray, en -alach- (« temple » ) dans Bouafles, Neaufles-Auvergny, en bure (« habitation » ) dans Hambures, Bures-en-Bray, en -baki (« ruisseau » ) dans Rebets, en -mark- (« limite, marche » ) dans Marques, en -berg- (« élévation » ) dans Barc, <a-redirect href="/wiki/Barques_(Seine-Maritime)" title="Barques (Seine-Maritime)"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Barques, en -mer (« mare » ) dans Blingemer, Mortemer, en -eng dans <a-redirect href="/wiki/Hodeng" title="Hodeng"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Hodeng, en -court et les plus anciens en -ville datent de cette époque franque. La région devient une partie essentielle de la Neustrie à la mort de Clovis et Rouen reste une ville importante. De cette période date aussi le découpage administratif et militaire en comtés, le comte franc étant un haut fonctionnaire de l'État. Enfin, l’est de la région, à proximité de Paris, fut un lieu de résidence pour les rois et princesses mérovingiens.

    Surtout, la christianisation amorcée au Bas-Empire se poursuit en profondeur dans la région : construction de cathédrales dans les principales villes, édification d’églises suburbaines dédiées à des saints, oratoires sur les routes, etc. L’établissement des paroisses se réalise progressivement, sur le temps long. Les plus petites occupaient la plaine de Caen, alors que les paroisses du bocage étaient plus étendues. À l’époque carolingienne, les tombes des villageois se regroupent autour de l’église paroissiale.

    Le monachisme normand se développe vraiment à partir du VIe siècle, surtout dans l’ouest de la région, plus isolé. Au VIIe siècle, des nobles d'origine franque fondent plusieurs abbayes dans la vallée de la Seine : Abbaye de Saint-Ouen de Rouen vers 641, <a-redirect href="/wiki/Abbaye_de_Saint-Wandrille" title="Abbaye de Saint-Wandrille"></a-redirect><a-redirect></a-redirect>Fontenelle en 649, Jumièges vers 654, Pavilly en 662, Montivilliers entre 682 et 684. Ces abbayes normandes adoptèrent rapidement la règle de saint Benoît. Elles possédaient de grands domaines fonciers, dispersés en France, dont elles tiraient des revenus élevés. Elles furent donc des enjeux dans les rivalités politiques et dynastiques.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :