• Moderne

     chateau de Carrouges

    l' Orne Moderne

     

     
     

    La réforme protestante marque profondément le territoire de l’Orne : plusieurs communautés de réformés s’y installent entre 1550 et 1560. Pendant les guerres de religion, le duché d’Alençon devient donc le théâtre des affrontements. Le Duc de Mayenne, chef de la Ligue et Henri de Navarre (futur Henri IV) s’y disputent plusieurs villes.
     
    En 1590, Henri IV reprend Alençon et vend le duché en 1605 au duc de Wurtemberg. Marie de Médicis le lui rachète en 1613.
     
    En 1636, Richelieu refond entièrement l’administration territoriale du royaume de France : le duché d’Alençon est supprimé et remplacé par une généralité, qui fait partie du gouvernement de Normandie, avec celles de Rouen et de Caen.

    A ne pas manquer :   

    Le château de Carrouges
    , des XIVe et XVIIe siècles. Douves, terrasses, élégant châtelet d’entrée, parcs et jardins avec portes et grilles anciennes.

    Le manoir de Courboyer
    (XVe et XVIe siècles) à Nocé. Visite guidée, exposition sur l’histoire, les manoirs et la flore du Perche.

    Le Haras National du Pin
    , créé en 1715, avec sa cour d’honneur en fer à cheval, ses vastes écuries et ses larges allées, dessinées par un élève de Le Nôtre.

    Le Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle
    à Alençon. Pour découvrir l’histoire du fameux « Point d’Alençon », inventé par Madame de La Perrière vers 1650, qui a fait la renommée de la ville.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :