• Les révoltes de Robert Courteheuse

    Quand il reçoit de son père mourant le duché de Normandie, Robert Courteheuse obtient enfin la part des domaines de son père qu'il lui réclame depuis 1077.

    Né en 1052, Robert a reçu enfant le titre de comte du Maine. Guillaume a établi son autorité sur le Mans (1062), mais il est resté dans l'ombre de son père. En 1066 cependant, Guillaume l'a désigné comme son successeur, a exigé pour lui le serment des barons et l'a associé à Mathilde pour la régence du duché pendant l'expédition en Angleterre.

    Après la victoire de Guillaume, Robert ne reçoit aucun commandement en Angleterre. En Normandie, il accompagne son père dans les principales cérémonies mais n'a pas de pouvoir réel.

    Son attitude et celle des compagnons dont il s'entoure témoigne des changements apportés par la conquête. L'apport du butin a enrichi l'aristocratie et l'exemple de la cour anglo-saxonne, plus raffinée, a changé les mœurs plus austères des barons normands. Robert Courteheuse cherche à obtenir de son père les moyens de tenir son rang et devant les réticences du duc-roi à partager son pouvoir, Robert se rebelle (1077), se met au service de ses ennemis puis s'exile dans une vie d'aventure.

    Revenu sous l'autorité de son père, il a enfin reçu un commandement en 1080 pour rétablir l'ordre dans le comté de Durham et imposer au roi d'Ecosse l'autorité normande. A cette occasion il fonde la forteresse de Newcastle. Mais peu après, il abandonne ses fonctions et repart à l'aventure. Robert n'est de retour en Normandie qu'à la mort de son père.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :