• Le pillage de Portland vers 789/802 et le sac de Lindisfarne dans le nord de l'Angleterre en 793 mar

    Exilé de Norvège, Rollon aurait commencé sa carrière comme mercenaire au service d'un roi anglo-saxon, que certains auteurs identifient à Alfred le Grand (871-899), contre les Danois occupant le nord-est de l’île. Opérant ensuite en viking pour son propre compte, il s’installe peut-être dès 876 dans l’embouchure de la Seine. On suppose qu'il a pris part aux attaques menées contre Paris - peut-être au long siège de 886/887  - et en a profité pour mener ses propres affaires en Normandie s’emparant ainsi de Bayeux et d’Evreux.

    Dès cette époque, les Vikings installés sur le cours inférieur de la Seine semblent avoir voulu étendre leur territoire vers l'Ouest. Saint-Lô est prise en 890 après un long siège, mais l’expédition normande est aussitt vaincue par une coalition des chefs bretons. Par ailleurs, Rollon n’a sans doute pas autorité sur tous les groupes scandinaves installés dans la région  mais dès la fin du Xe s., il est devenu l’interlocuteur obligé des marquis de Neustrie. Il serait aussi resté en relations avec ses alliés anglais dans des opérations contre le royaume danois de York.

    Rollon est encore un homme entre deux mondes. Chef reconnu par les puissants de son temps, à la veille d’accéder au rang de prince territorial, il continue de s’associer aux expéditions de pillage saisonnières qui sont la caractéristique de l’activité des Vikings. Sans toujours en sortir vainqueur. En 911, il essuie une sévère défaite à Chartres. Mais sa position reste assez forte pour qu’il puisse négocier l’accord qui va donner naissance à la Normandie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :