• Henri I : roi d'Angleterre, duc de Normandie

    Penny d'argent de Henri I
    Henri fut un roi puissant et rude, qui dut faire face à de nombreux défis militaires, surtout en Normandie. Cette situation fit évoluer les rapports du roi et de ses barons, car, contrairement à son père, Henri n'avait pas tant besoin d'eux pour le service militaire que pour des aides destinées à payer des mercenaires. La tentative de Robert, le frère aîné d'Henri, de reprendre le pouvoir en Normandie s'acheva en 1105-1106 par l'invasion de la Normandie par Henri et par la défaite et la capture de Robert à la bataille de Tinchebray. Robert demeura prisonnier au château de Cardiff jusqu'à sa mort 28 ans après.

    Les besoins d'argent du roi Henri eurent pour conséquence une très forte augmentation des actes du gouvernement, ce qui nécessita la création de nouveaux offices, tels celui de Grand Justicier, tenant le rôle de vice-roi en son absence. C'est pendant le règne d'Henri que les comptes royaux furent pour la première fois archivés sur des parchemins cousus ensemble puis conservés en rouleaux ("Pipe Rolls").


    Au début du règne d'Henri des frictions se manifestèrent entre la maison royale et l'Église d'Angleterre, à la tête de laquelle se trouvait toujours Anselme, archevêque de Cantorbéry. L'Église s'opposait aux prétentions du roi à désigner les évêques et autres grands dignitaires ecclésiastiques, sans se soumettre à son autorité. Cette rivalité ne la détourna cependant pas d'un important programme de construction : les meilleurs exemples d'architecture romane anglaise appartiennent à l'époque du règne d'Henri Ier.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :