• Assemblée Législative

    Elue au cours de l'été 1791, au suffrage censitaire, elle succéda à l'Assemblée nationale constituante* et siégea pour la premier fois le 1er octobre 1791. Formée d''hommes nouveaux, car les Constituante s'étaient déclarés inéligibles, elle comportait une aide droite (les membres du Club des Feuillants*), un centre, une gauche (136 députés inscrits au Club des jacobins* ou à celui des cordeliers*). Elle eut à faire face aux difficultés économique et sociales et à l'agitation religieuse et contre-révolutionnaire entretenue par le clergé réfractaire. Formée essentiellement de représentants de la bourgeoisie, elle se montra hésitante dans sa politique économique et sociale, refusant l'abolition intégrale des droits féodaux demandée par Robespierre* (29 février 1792). Voulue par la cour, la guerre était aussi souhaitée par la plupart des députés, spécialement par les brissotins, le 20 avril 1792, Louis XVI proposa à l'Assemblée de déclarer la guerre au roi de Hongrie et de Bohême, la déclaration fut votée à l'unanimité moins une dizaine d'opposants. Après les journées révolutionnaires du 20 juin et surtout qua une nouvelle Assemblée constituante, la Convention.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :